Inclassable

N’oublie pas que tu es faite de 100

N’oublie pas que tu es faite de 100

Toi la future ou jeune maman

Toi l’épouse ou la compagne

Toi la collaboratrice, la collègue, la cliente, la chef

Toi l’amie, la confidente

Toi l’enfant

Toi l’adulte

Toi la femme

Toi

 

Dans un de mes derniers articles je disais que ma fille était faite de 100. Et bien tu sais quoi ? Toi aussi tu es faite de 100.

Tu étais, tu es et tu deviendras.

Toute ta vie tu expérimentes différents pans de ta personnalité, tu t’adaptes à ton environnement et au temps qui passe.

C’est toi qui décides de mettre si ou ça en avant à ce moment-là.

La seule erreur à ne pas commettre c’est de te résumer à 1 quand tu es 100.

 

On me dit depuis ma séparation, “c’est l’occasion de te retrouver toi”.

Je réfléchis mais je ne sais pas qui choisir parce que je suis faite de 100.

Quand on s’inscrit sur un site de rencontre on nous demande de nous décrire et/ou de choisir des adjectifs qui nous correspondent le mieux, de cocher des hobbies, de décrire notre parcours, ce que l’on veut, ce que l’on cherche …

Je suis faite de 100 les gars.

 

Nous les femmes on a tendance à s’oublier.

Nous les femmes on a aussi tendance à nous oublier.

 

Il y a deux phrases qui m’ont détruite et je vais oser les écrire peut être pour enfin m’en défaire :

 

Je n’ai jamais eu envie de me battre pour toi 

Il n’y a que ton corps qui me manque

 

Vous savez ce que ça renvoi comme message ? Tu n’es rien 

Et je m’efforce de coller à cette définition tout en cherchant à savoir qui je suis, sans être bien convaincu de trouver quelque chose.

 

J’ai enfin trouvé :

Je suis faite de 100 les gars.

 

Je suis faite de 100 et pendant trop longtemps je ne me suis attardée que sur 1 ou 10 pensant que plus, c’était trop. C’est comme ça qu’on s’oublie, c’est comme ça qu’on se perd et qu’on devient plus rien du tout le jour ou un caillou commence à dégringoler et qu’on a cette sensation de tout perdre.

 

100 ce n’est pas trop, 100 c’est bien assez pour avoir la liberté d’être qui j’ai envie d’être quand j’ai envie de l’être.

Il y a 100 petits tiroirs en moi qui ne demandent qu’à être ouvert quand j’en ai besoin.

Je n’oublie pas qui je suis quand je décide d’ouvrir un tiroir tant que je garde en tête qu’il y en a 99 autres qui attendent leur tour.

 

Alors n’oublie pas que tu es faite de 100 et ne laisse personne te dire que tu n’es qu’1 ou pire, que tu n’es rien. 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.