La vie de famille, Motricité libre

Comment pratiquer une motricité libre avec un bébé RGO

Le sujet revient souvent sur mes groupes de motricité libre et comme j’ai eu un bébé avec un RGO interne, on me pose souvent la question. Du coup j’ai décidé de mettre tout ça par écrit une bonne fois pour toute ^^.

Il y a bientôt 1 ans, quand nous étions en vacance dans le Sud pour Noel, nous avons remarqué qu’il devenait de plus en plus difficile de porter notre Litchi en écharpe et surtout en écharpe extensible (la boba wrap). Elle était quand même beaucoup porté et verticalisée car de toute façon elle n’aimait pas être à plat dos et n’aimait pas trop être posé tout court. De retour à la maison, j’ai commencé les séances de rééducation du périnée et ma sage-femme m’a alerté, elle trouvait que mon bébé de 2 mois présentait des signes de RGO interne, depuis ce jour je n’ai vue que ça et ai pris le problème à bras le corps ! J’en ai parlé longuement sur mon article de ses 3 mois sur Maman gère.

Prise avec Lumia Selfie

Premier point : un bébé RGO aime et a besoin d’être porté mais pas de manière très conventionnelle.

Concernant le portage, j’ai lu et relu un article d’une collègue de formation(monitrice de portage) qui m’a beaucoup aidé et fait du bien donc je le partage car tout est dit : Le portage d’un bébé avec un reflux en vrai.

Pour notre cas, à ses 2 mois nous avons testé le Boba 4G et là … miracle. C’était juste magique. Je pouvais la porter des heures sans avoir mal au dos (l’écharpe me tirais là où j’avais mal à l’époque, entre les deux omoplates), mon Litchi se calmait très rapidement quand je l’y installais et ne se réveillait pas en hurlant comme c’était le cas en écharpe ou en sling. En fait, elle ne supportait pas avoir le haut du corps comprimé et ce, à cause du RGO. Il lui fallait de l’espace et une position moins physio que le politiquement correct. C’est à dire, colonne un peu plus droite et genoux moins remontés. Encore aujourd’hui à 1ans passé, elle fait la plupart de ses siestes en boba 4g.

3 mois
3 mois

On pouvait quand même la porter en écharpe, en tissé quand le RGO ne la gênait pas trop et juste pour dormir et en extensible mais face au monde en petit boudha. Alors parlons plus de ce petit boudha.

Prise avec Lumia Selfie
Boudha en extensible

Dans le monde du portage dit “physiologique”, la position face au monde est décrié pour plusieurs raisons. Un, elle n’est pas physio car en général c’est ce qu’on voi avec les porte bébé classique donc jambes qui pendouillent dans le vide, corps soutenu par les parties génitales et colonne très droite. Avec le face au monde il y a aussi un problème de sur stimulation, le bébé prend toutes les informations en pleine figure et n’a pas de moyens de repli vers son porteur. Bon, maintenant je vais nuancer mes propos en vous parlant du boudha face au monde. Déjà, si on porte à bras son bébé face au monde, ça ne va pas changer grand chose de le porter de la même manière en écharpe. Nous avons fait de l’haptonomie, la présentation au monde est quelque chose qui se fait. Outre l’haptonomie, naturellement, Mister B comme moi, portions notre petit Litchi à bras, face au monde en période d’éveil et à la maison.

WP_20160221_10_24_03_Pro J’ai appris en formation la position face monde en petit boudha et c’est quelque chose qui nous a sauvé dans bien des situations. Cette position est physio car la colonne est bien enroulé et les genoux sont bien au dessus des fesses. Ce n’est pas confortable pour le porteur car il y a beaucoup de poids vers l’avant mais pour porter disons 10/15 min, ça passe. Alors, autant, bébé face au porteur, mon Litchi n’appréciait pas d’être bien enroulé mais face au monde, ses jambes étaient vraiment replié sur elle et ça lui faisait du bien. Il ne faut pas toujours chercher à comprendre … Le boudha face au monde est à utiliser sur un temps court et à la maison, dans un environnement connu. Et évidemment, être à l’écoute de son bébé, s’il montre un signe de mal être, changer. Certains bébé peuvent apprécier l’assis de profil également. Nous, on a fait un mélange du boudha et de l’assis de profil pour utiliser le sling qu’elle a boudé pendant quelques mois en portage hanche.

Prise avec Lumia Selfie
Sorte de boudha/assis de profil en sling

Maintenant passons à la motricité libre.

Les premières semaines comme dit plus haut, mon Litchi n’aimait pas être posé donc elle a passé très peu de temps au sol ou dans un transat. Elle a commencé à jouer dans son 3em mois en passant quelques minutes dans son aire d’éveil nature zen ou son tapis puzzle ou dans son transat. Même au sol, elle n’était que rarement à plat dos. J’avais tout un rituel à respecter après chaque tétée et comme elle tétait souvent, le temps au sol à plat dos était très limité.

Après une tétée elle passait bien 20 min bien inclinée dans son transat (le up&down de béaba). Elle jouait avec son arche amovible (on en a deux), un livre de bain, un hochet ou autre petit objet de manipulation.

                      WP_20160214_16_50_05_Pro       WP_20160422_11_55_01_Pro

Ensuite je la mettais au sol, incliné dans le coussin de maternité,

WP_20160505_14_01_16_ProWP_20160302_09_47_29_Pro 1WP_20160324_11_20_16_Pro

puis pareil mais à plat ventre sur le coussin de maternité. Je l’ai aussi mise comme ça mais sur moi comme vous allez le voir.

WP_20160222_13_08_29_ProWP_20160128_18_39_50_ProWP_20160219_18_24_46_Pro

Pour finir elle pouvait jouer  au sol à plat dos mais avec un petit coussin sous sa tête pour rester un peu incliné. Quand ça allait vraiment bien, elle pouvait jouer un peu à plat.

WP_20160308_11_19_54_ProWP_20160418_09_28_04_ProWP_20160427_11_30_14_Pro

Idem pour le plat ventre, en inclinant légèrement ou à plat, elle préférait le plat ventre au plat dos.

WP_20160308_17_20_24_Pro

Sa position de jeux favorite était clairement le plat ventre sur le coussin de maternité. J’ai toujours aimé cette position car bébé a une bonne vision de ce qui l’entoure et a les bras plus libres que s’il était à plat ventre au sol pour manipuler un objet. Evidemment il faut que bébé tienne bien sa tête et sache relever le buste en poussant sur ses bras sinon ça lui demande trop d’effort. C’est une position qui peut aider un bébé à apprécier la position plat ventre, position très bénéfique pour plusieurs raisons.WP_20160406_15_40_18_Pro

L’importance du plat ventre : Je partage l’avis de Michèle Forestier quand elle dit qu’il est important de proposer la position du plat ventre dès les premières semaines de vie en période d’éveil car elle offre de nombreux avantages. Le plat ventre permet au bébé de muscler son dos et sa nuque, elle prépare bien à la position assise et apprend au bébé à se protéger car il repousse le sol avec ses mains pour se redresser sur les bras. Le plat ventre favorise également la digestion donc est bénéfiques aux bébés souffrant de RGO et de coliques.

WP_20160520_10_18_17_Pro 1

Le problème c’est que vous devez vous dire que c’est pas très libre tout ça puisque l’on met bébé dans des positions sans qu’il ne le fasse par lui même. Et bien j’ai pu en discuter avec Michèle Forestier lors de mon passage dans les maternelles et elle a validé mon idée de ce plat ventre incliné en cas de bébé RGO. J’en ai déjà parlé dans mon article sur mon passage dans l’émission.

Mon Litchi savait se retourner dos ventre/ventre dos dans son 6 em mois. A ses 6 mois plein, elle tenait assise mais ne savait pas s’y installer. Par contre, elle a su rapidement sortir de cette position. En fait, quand elle était à plat dos , incliné sur le coussin de maternité, elle arrivait à pivoter pour se mettre sur le ventre. Soit je l’avais placé au milieu et elle jouait à plat ventre sur un côté du coussin de mater, soit elle était déjà sur un côté et terminait donc à plat ventre ou dos au sol.Si elle était très incliné, elle arrivait en pivotant ou en se redressant à s’asseoir puis même cheminement pour finir à plat ventre au sol.WP_20160224_09_22_51_Pro

Comme elle avait un bon tonus et qu’elle tenait très bien sa colonne, j’ai commencé à la laisser jouer assise sur moi. Je me mettais en tailleur, elle avait son dos contre mon ventre et ses jambes sur les miennes ce qui donnait une bascule du bassin avec une position proche de celle en portage. Si elle était bien éveillé elle jouait assise et dès qu’elle fatiguait un peu, elle était contre moi, colonne plus enroulé.

                                Prise avec Lumia Selfie

Au fur et a mesure, je l’ai laissé jouer assise au le sol en restant derrière ou avec le coussin de maternité non pas pour la caler mais pour lui permettre de basculer sur le ventre comme dit plus haut. Du coup, petit à petit, en lui montrant le chemin, elle a su dans son 7em mois sortir de la position assise pour terminer à plat ventre.
                       WP_20160603_10_46_31_Pro      WP_20160513_13_10_32_Pro

Dans son 7em mois, entre la position assise, plusieurs séances d’ostéopathe, la diversification bien entamé et le traitement homéopathique, le RGO a pris ses bagages et l’a laissé tranquille. A 8 mois elle a réussi à se mettre à 4 pattes puis à s’asseoir, se mettre debout dans la foulée et avancer à 4 pattes (le tout en 10 jours … une pressée).

Voilà notre expérience avec le Lichi. J’ai culpabilisé les premiers mois de ne pas pouvoir appliquer les principes de la motricité libre, la laisser être dans des positions trop verticales. Elle aimait beaucoup pousser sur ses jambes donc être debout sur nous par exemple et ce dès 2/3 mois. La position assise a été un bon compromis pour qu’elle arrête de pousser sur ses jambes, on l’a beaucoup massé également mais j’entend quand même souvent que les bébés RGO sont plutôt hyper tonique, ce qui était le cas de mon Litchi. Il faut surveiller, qu’une position ne s’installe pas trop, que bébé ne se bloque pas en étant trop tonique mais s’il continu à évoluer et qu’il est bien, il ne faut surtout pas se culpabiliser. La motricité libre est une bonne chose mais cela ne doit pas être une norme, surtout si notre bébé n’est pas à l’aise. Quand on a un bébé RGO il faut s’adapter, trouver des solutions probablement pas très conventionnelles mais qui permettent de soulager notre bébé et nous par la même occasion.

Je n’ai pas parlé de la nuit car mon Litchi était étrangement moins génée la nuit par ses remontés. Elle avait son berceau cododo next to me de Chicco, il a toujours été incliné et les premiers mois, je roulais sa couverture fine en merino pour la mettre sous ses genoux. ça l’empêchait de glisser aux pieds du berceau et ça permettait par la même occasion de sur élever un peu ses genoux, ce qui faciliterait la digestion et la détente musculaire. Quand ça n’allait pas elle dormait à plat ventre sur moi, moi même calée et incliné dans le coussin de maternité en U derrière mois. J’avais l’habitude de dormir comme ça car j’ai moi même eu des remontées acides tout le 2em et 3em trimestre.

Voilà, cette fois je pense avoir plus ou moins tout dit. Ce fichu RGO nous a quand même bien embêté les premiers mois et j’espère que le ou les prochains ne connaîtront pas cette gêne afin de découvrir les bienfaits d’une motricité libre dès la naissance !

 

 

4 réflexions au sujet de “Comment pratiquer une motricité libre avec un bébé RGO”

  1. Bonjour,

    Dommage que je n’ai pas lu ton article avant. Mon fils a aussi un RGO interne. Du coup, on le plaçait tres peu complètement à plat et du coup à 8 mois et demi, il n’aime pas trop être sur son tapis d’éveil. Depuis qu’il a 2 mois, il essayait de s’asseoir sur son transat incliné, position assise surement plus confortable pour lui!
    Jusqu’à ses 6 mois, impossible de le poser. Il dormait sur nous pour tous ses dodos, sauf la nuit. Aujourd’hui, la sieste c’est variable. La nuit cododo et puis il n’arrive pas à dormir seul, je dois être à coté de lui sinon il se reveille au bout de 20-30 min!!!

    Est ce que vous pourriez parler plus en detail de son traitement homéopathique? Mon fils est depuis 1 mois sous traitement médicamenteux et même si ça va mieux j’aimerai un traitement plus naturel.
    Merci d’avance et bravo pour vos articles !

    1. Bonjour, désolé je n’avais pas vue votre commentaire ! Alors j’ai mis le liens pour son traitement homéo vers mon article qui en parle. Je pourrais pas vous donner plus de détails car ça date de bien 1 ans. Par contre si vous avez la possibilité de voir un médecin homéopathe, ce serait le mieux car le traitement s’adapte aux symptomes, ma fille n’avait pas forcément les mêmes que votre loulou

  2. Bonjour, je voulais savoir comment vous dormiez avec elle sur vous sans prendre de risque? Le mienne ne supporte plus d’etre posée, meme dans le transat, au bout de quelques minutes elle se réveille à cause du reflux de la toux et de la douleur, et nous ne dormons plus depuis des nuits car elle dort sur nous… c’est intenable!
    merci d’avance

    1. Bonjour, toutes mes escuses je n’avais pas vue votre commentaire. Alors, je mettais le coussin de maternité en U derrière mois de manière a ce que mes bras soient calés au même niveau que mon ventre et ma fille et je ne pouvais plus bouger donc tant qu’elle était tranquille la nuit, pas de soucis. Plus grande elle s’est mise d’elle même le corps sur le côté et juste le buste sur moi en posant sa tête dans mon cou ou sur ma poitrine.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.