La vie de famille, Motricité libre

La vie sans parc

Quand on applique les principes de la motricité libre, il y a des questions qui reviennent souvent concernant l’organisation de la vie quotidienne avec un bébé en “liberté” dans la maison. Je met des “” car ça me fait toujours rire cette expression.

Comme nous n’avons jamais eu de parc à la maison, je me lance pour vous raconter comment ça se passe concrètement depuis la naissance du Litchi.

” comment on fait pour faire le ménage?”

” comment on fait pour prendre sa douche ? “

” comment on fait quand on a des animaux ? “

Premièrement, pourquoi je n’ai pas de parc ?

Le Litchi est notre premier enfant, on est propriétaire de notre maison et on y a fait des travaux donc l’espace est aménagé comme on le souhaite et ne comporte pas de risques majeurs pour un bébé. Nous avons un chihuahua qui de part sa petite hauteur et son poids plume ne semblait pas représenter un danger à nos yeux. Et pour finir, le salon est assez petit, je ne voyais pas comment j’allais pouvoir caser un parc et un espace de jeux tout en pouvant encore circuler ! Puis j’étais déjà sensibilisée à la motricité libre donc je n’envisageais pas de mettre ma fille dans un parc à chaque période d’éveil.

Pour le coin jeux, j’avais prévue l’aire d’éveil nature zen car grâce à ses boudins, je trouvais que ça délimitait bien son espace et la protégeait de mon mini chien même si l’un comme l’autre pouvait passer par dessus, au moins la limite était existante et assez claire. Les premiers mois, tant qu’elle ne se déplaçait pas, je pensais que ça ferait un petit espace fermé et pas de soucis. Je pensais ne pas avoir besoin d’un transat haut et encore moins de barrière à l’entrée du couloir.

Double aire de jeux : un espace cocoon et un espace plus éveil, dans le salon

Puis mon Litchi est née et on est passé de la théorie à la pratique.

Tant que bébé ne se déplace pas

1er portage dos à 3 semaines !

Je suis adepte du portage et quelques mois après sa naissance je me suis formée pour devenir monitrice de portage. Donc déjà premièrement, quand on a pas de parc ou de transat, le secret principal réside dans le portage.  Mon Litchi a été beaucoup, beaucoup, beaucoup porté les premiers mois. Le RGO qui a pointé son nez à ses 2 mois n’a rien arrangé et elle a peu été posé dans son aire de jeux au final. La journée, elle était soit en portage, soit dans son transat haut et pour de court moments, dans son aire de jeux. Précision, elle n’aimait pas le leaf bébé et comme elle avait besoin d’être toujours près de moi, de nous, on s’est offert le transat haut Up&down et c’était vraiment un bon investissement.

Donc concrètement, quand je ne jouais pas avec elle au sol dans son espace de jeux, mon Litchi était soit contre moi en portage, soit dans son transat haut. Je cuisinais, faisais la vaisselle et mangeais avec elle dans le transat haut. Pour la cuisine, je l’ai aussi porté mais il faut faire très attention quand on porte en faisant cuire quelque chose et porter dans ce cas dans le dos. Je faisais le ménage, m’occupais du linge et toute autre tache nécessitant des déplacements avec elle en portage. La plupart du temps elle s’endormait et je pouvais ensuite m’installer tranquillement devant l’ordi pour perdre mon temps sur internet. Aujourd’hui encore du haut de ses 17 mois, je ne connais pas vraiment la vie sans bébé collé à moi, elle fait la plupart de ses siestes sur moi en portage ou sur le canapé en s’endormant après une tétée.

Ménage avec bébé en ventral

Pour prendre ma douche, m’habiller, bref passer du temps dans la salle de bain, plusieurs choses. Les premiers mois je l’avais avec moi dans la salle de bain, elle était dans sa baignoire gonflable qui faisait office de transat et miraculeusement, elle était tranquille, l’eau qui coule l’a toujours apaisé. Je prend toujours ma douche au réveil donc en sortant du lit, je préparais mon Litchi puis j’allais prendre ma douche et m’habiller dans la foulée et on descendait toutes les deux dans la pièce à vivre tard dans la matinée. Impossible pour moi de me laver quand elle dormait puisque comme dit plus haut, elle a plus ou moins toujours dormi sur moi donc heureusement qu’elle était cool le matin car sinon … ça aurait été plus compliqué ! Puis quand elle a commencé à jouer au sol, je l’ai posé dans sa chambre, sur son tapis de jeux. Ma salle de bain est pile en face de sa chambre donc je laissais les portes ouvertes et je pouvais même la voir en me penchant dans la baignoire. Je mettais en route sa boite à musique, lui laissais quelques jouets, le miroir et globalement, j’avais le temps de prendre une petite douche. Même stratégie pour lancer une machine et m’occuper du linge, si je devais faire quelque chose pour 5-10 mins max, je pouvais la laisser quand elle était de bonne composition, dans sa chambre, sur son tapis de jeux, le temps de sa boite à musique et un peu plus. Sa chambre était sécurisé et elle ne se déplaçait pas encore donc pas de soucis. J’étais juste au dessus, toutes portes ouvertes donc en cas de besoin je revenais la voir en 30s. Et pour aller aux toilettes, la plupart du temps elle était en porte bébé donc j’allais aux toilettes avec elle, c’est pas grave ! Sinon elle patientait 5min dans son aire de jeux, contente ou pas, ça dure pas bien longtemps, c’est pas très grave ! On peut laisser la porte ouverte et continuer à parler à bébé et ne pas oublier de le prévenir en partant.

Donc globalement si on résume, pour une tache statique et bruyante (ou qui nécessite l’usage de ses deux mains et l’accès à sa bouche = manger) je l’avais a côté de moi dans son transat ou en portage mais si je bougeait pas et si je faisait cuire quelque chose, elle ralait vite.

Pour une tache en mouvement et bruyante je l’avais en portage (exemple de l’aspirateur). Pour une tache en mouvement mais sans bruit ou bruit apaisant (l’eau de la douche) je l’avais soit en portage soit je la posais dans son aire de jeux au sol.

le ménage en sling c’est trop l’éclate !

Concernant mon chien, tant que mon Litchi ne se déplaçait pas, il lui accordait peu d’intérêt et n’a casi jamais mis les pieds dans son aire de jeux donc la théorie de la limite définit a fonctionné. Des fois ça marche comme on l’avait prévu, c’est cool ! Je précise d’ailleurs que son aire de jeux gonflable était installée des semaines avant sa naissance ainsi que quelques jouets et on a donc habitué mon chien à ne pas y mettre les pieds et ne pas toucher à ses jouets en amont. Brave bête ^^ .

Quand bébé se déplace

Bon, tant que bébé ne se déplace pas en fait c’est pas bien compliqué la vie sans parc … Les galères arrivent quand bébé commence à vadrouiller dans la maison !

Quand mon Litchi a commencé à se déplacer à 4 pattes on a rangé le transat haut devenu dangereux. Logiquement on doit le ranger quand bébé sait s’asseoir seul car il peut basculer donc c’est censé arriver plus ou moins au même moment que les premiers déplacements.

On fait un câlin en boba 4G pendant que maman cuisine

Pendant un temps j’ai remplacé le transat haut par sa chaise haute, on pouvait papoter pendant que je préparais le repas, faisais la vaisselle et mangeais. Puis la diversification ayant commencé, elle mangeait en même temps que moi, surtout qu’avec les premiers déplacements on a commencé à lui donner des morceaux sur le principe de la DME donc elle mangeait seule (aucun lien entre le 4 pattes et le fait de passer aux morceaux je précise, c’est juste qu’elle ne voulait plus des purées et compotes).

 

Le pousseur aspirateur !

Pour le ménage, l’aspirateur elle me suivait et prenait appuie dessus pour se relever et s’en servir de pousseur. Pour passer la pièce je la prenais en portage car sinon avec le sol mouillé c’était pas pratique. Maintenant qu’elle marche bien, elle continue à me suivre en passant l’aspirateur ou joue dans son coin. Pour passer la pièce je la porte pas forcément. Soit je bloque le salon grâce à notre table basse à roulette et des chaises, soit je fais vraiment petite zone par petite zone et je retourne vite jouer avec elle le temps que ça sèche. Tout dépend de la disposition de votre maison. Pour le ménage des chambres, salle de bain etc à l’étage, je fais plus ça le week-end quand Mister B peut s’occuper du Litchi. Autant dans la pièce à vivre au rez de chaussé, il faut faire le ménage régulièrement mais au 1er et 2em étages, ce sont des pièces où l’ont va moins souvent donc ça peut attendre le week-end et même plus car je suis pas du genre maniaque ^^. Et puis mon chien n’ayant plus accès aux chambres, ça aide à garder tout ça plus propre, plus longtemps !

cloisonner le temps que ça sèche

Elle a fait du 4 pattes juste avant de partir 3 semaines en vacance dans nos famille donc on a acheté les barrières pour les escaliers à notre retour en Aout. Mister B tenait à ce qu’on en mette une en bas de l’escalier également. Pour toute l’explication il faut que je vous reparle de mon cher toutounet, au paragraphe suivant 😉 . Nous avons mis une barrière en haut de l’escalier donc j’ai pu continuer à laisser mon Litchi jouer librement entre la salle de bain et sa chambre pendant ma douche matinale. Puis nous avons une barrière en haut de l’escalier qui mène à la salle de jeux. Pas besoin d’en mettre en bas car il y a une porte et cette porte est dans la salle de bain (original n’es-ce pas ? un architecte spécial à l’époque lol). La buanderie se trouve dans le grenier donc pour le linge, mon Litchi joue désormais dans la salle de jeux et vient m’aider (ou pas) pour étendre (enfin surtout détendre et même si c’est pas sec).

Pour aller aux toilettes tranquille, le fait d’avoir la barrière à l’entrée du couloir par rapport au chiens et aux escaliers, me permet d’être seule aux toilettes et ça c’est cool (ils sont dans l’entrée). Je laisse la porte ouverte, en général elle s’accroche à la barrière et de la ou je suis, on peut se voir et se parler. Il m’est arrivée d’être malade et d’avoir à mettre mon Litchi en sécurité dans sa chambre porte fermé en lui expliquant autant que possible que maman est malade et qu’elle a besoin de s’absenter quelques minutes (bon selon l’urgence de la situation, on vous en voudra pas de partir en courant sans explication).

Le chien 

Quand mon Litchi a commencé à se déplacer le chien est  devenu un problème. Elle allait le voir dans son panier, le suivait partout et ça, ça l’a vite gonflé. On a eu quelques grognements puis quelques coups de dents sans gravité et on a donc repensé notre organisation. Au lieu de mettre une barrière en bas de l’escalier, on en a mis une à l’entrée du couloir. Comme ça on a  pu mettre litière et gamelle en “sécurité”  et on a bloqué l’accès de son panier du salon avec un pouf coffre. Donc mon chien pouvait aller se cacher dans son panier sans que ma fille puisse aller l’embêter.  Puis en Septembre ce qui devait arriver arriva et malgré nos précautions, mon chien a mordu ma fille au visage (sans séquelles) pendant que j’avais le dos tourné et qu’elle l’embétait pendant sa sieste sur une chaise. Nous avons du rencontrer un comportementaliste et mettre en place diverses choses.

Chacun son espace mais toujours en contact

Il est très important qu’enfants et animaux aient leur place dans la maison. L’enfant à son espace de jeux et le chien à son panier, ses gamelles etc. Il est très important que le chien comprenne qu’il ne doit pas empiéter sur le territoire de l’enfant ET que l’enfant n’aille pas empiéter sur le territoire du chien. Sauf qu’un enfant, un bébé n’est pas forcément au point concernant ce qui est interdit … Du coup, avec un enfant en bas âge mieux vaux cloisonner pour que chacun puisse avoir son espace sécurisé l’un de l’autre. Dans une famille où il n’y a aucun soucis d’entente entre le chien et le bébé, l’espace distinct est moins important mais va être utile quand vous ne pouvez pas surveiller. Dans notre cas, mon chien ayant développé une phobie des enfants, a fallu les séparer pour leur bien être à tous les deux. Du coup, la barrière du couloir nous a permis d’isoler mon chien avec toutes ses affaires quand nous étions dans la pièce à vivre avec ma fille. Toutefois la barrière n’étant pas une porte, nous restions tous dans la même pièce et Twenty et Litchi on continué à se côtoyer pour s’apprivoiser. Plus le temps passe et moins mon chien a besoin d’être mis à l’écart mais son espace fermé reste bien utile quand je ne suis pas là pour surveiller et quand mon Litchi est trop excité/collante avec lui.

Faire participer son enfants aux taches du quotidien.

On prépare la soupe !

Vers ses 1 ans nous avons fabriqué une tour d’observation à partir du marche pied Ikéa (tuto ici et ici ). Au début ça servait réellement de tour d’observation, elle aimait y grimper pour observer la pièce. Puis au fur et à mesure c’est devenu bien utile pendant la préparation des repas par exemple car je met la tour devant le plan de travail et je lui donne des petites taches très simple de transvasement pour l’occuper. Si j’ai rien à lui faire, faire, depuis peu on m’a donné l’idée toute simple, de mettre à sa disposition sa dînette sur le plan de travail. Avec ça, j’ai quelques minutes pour faire la vaisselle par exemple ! (on se contente de peu, j’avoue). Donc pour la cuisine soit elle participe, soit elle joue dans le salon, soit je la porte quand elle est ralouille/ grognon. Le soir je fais à manger pendant que Mister B donne le bain ou l’inverse en général et ça a toujours été le cas, à deux c’est plus simple c’est sure !

Quand tu cuisines avec un enfant …

Depuis quelques mois (elle a bientôt 18 mois là) elle participe également aux taches ménagères comme vider le lave vaisselle (les cuillères, les fourchettes et sa vaisselle à elle). Elle a son balais et son éponge mais pour le moment elle a pas trop, trop compris le concept. Elle commence à mettre la table, enfin ses couverts en tout cas. Pour le linge j’ai dis plus haut qu’elle m’aide éventuellement à détendre ce qu’il y a tout en bas de l’étendage (en hiver je met au sèche linge donc c’est récent qu’elle m’aide). Puis je plie le linge difficilement si elle est là mais elle peut par exemple prendre du linge pas plié et l’emmener dans  sa chambre. Je lui donne une paire de chaussette, une lingette etc et elle va les poser sur son lit une par une, ça laisse un peu de temps ! Je plie aussi le soir après l’avoir couché si je suis motivée ou pendant qu’elle prend le bain car je n’ai plus autant besoin de la surveiller donc je peux rester dans la même pièce mais en étant occupé à faire autre chose.

L’art de passer l’aspirateur à deux

Sinon je ne sais pas ou caser cet astuce car peu utilisé mais je sais que quand elle commençait à se déplacer , qu’on avait encore le lit à barreau et que Mister B était en déplacement (donc que j’étais bien fatiguée), je pouvais la mettre dans son lit à barreau le temps de faire quelque chose pour être sûre qu’elle soit en sécurité.

Mais au final, mieux vaux s’assurer qu’une pièce soit bien sécurisé afin de mettre bébé/l’enfant en cas de besoin et quand viennent les premiers déplacement c’est vraiment la première chose à faire : sécuriser la maison ou au moins une pièce.

Et Emmi Pikler elle en dit quoi ?

Emmi Pikler  dans son approche de la motricité libre, intègre la notion d’aménagement de l’espace pour garantir la sécurité de l’enfant.

Aire d’exercice de son activité par lui-même : espace de jeu et d’activité libre dans laquelle l’adulte n’intervient pas directement mais qu’il prend soin d’organiser de façon à assurer sa permanence quotidienne et la sécurité du bébé. Le cadre de cet espace, sa dimension, ses limites, son contenu étant pensés en fonction du développement du bébé, de ses goûts et intérêts.

Dans la poupinère Loczy qu’elle a fondé , on utilisait des barrières basses. Les espaces étaient cloisonnés afin de garantir la sécurité des enfants et délimiter clairement les différents espaces de vie. Ainsi, avoir un espace de jeux délimité et fermé ne vas absolument pas à l’encontre de la motricité libre, au contraire. La motricité libre ne veut pas simplement dire laisser se mouvoir son enfant en liberté dans toute la maison, faire ce qu’il veut et ne surtout pas intervenir. C’est aménager et offrir un espace adapté à l’enfant pour qu’il puisse évoluer librement et en toute sécurité.  L’importance du travail au sol n’empêche pas d’avoir un espace de jeux fermé, avec un portillon que l’on peut donc ouvrir et fermer à sa guise.

Institu Loczy

2 réflexions au sujet de “La vie sans parc”

  1. Bonjour, article très intéressant. J’aime beaucoup les « barrières » basses colorées autour du tapis mousse d’éveil. Ou puis je trouver cela ? En qu’elles matières sont elles ? Merci

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.