Bon à savoir, Test produit

Chaussons nous en souple avec Siamoa de A chacun ses chaussons

Bonjour, allez aujourd’hui je me lance sur un article chaussures premiers pas et plus si affinité avec le test des Siamoa de A chacun ses chaussons.

Je vous ai déjà expliqué comment chausser bébé dans son espace de jeux mais nous n’avons parlé que chaussons/chaussettes. J’hésitais à me lancer sur le sujet chaussures car c’est un thème très controversé et je manque d’expertise. Mais j’ai décidé de me jeter à l’eau grâce au groupe de Faustine (Chaussons-nous en souple : infos, conseils, échanges) et à un super partenariat avec Vanessa de A chacun ses chaussons (et ses chaussures du coup).

Mettons-nous au clair avec les conseils pour chausser bébé quand il commence à marcher.

Rien de tel que le pied nu pour favoriser la motricité et les découvertes sensorielles de bébé. Les pieds tout comme les mains, ont besoin de toucher, de ressentir les différentes matières, sensations pour apprendre à s’adapter à son environnement. Pour ça, les gens sont globalement d’accord, tant que bébé ne marche pas, on est quand même assez unanime sur le fait de le laisser pieds nus ou en chaussons souples.

Puis quand bébé commence à se redresser, faire ses premiers pas, là, patatra, personne n’est d’accord, un tel a dit que et machin a dit que justement non etc …

Vous retrouverez donc tout et son contraire niveau information. Les professionnels de santé old school tout comme beaucoup (trop) de conseillers vendeur en magasin de chaussures et votre entourage de l’ancienne génération (style belle maman, mamie etc) peuvent dire : ” pour que bébé apprenne à marcher il faut lui mettre des bonnes chaussures rigides qui lui maintiennent bien la cheville et bonus plus, avec une voûte plantaire car ils n’en ont pas”. Puis votre copine trop in question maternage, pédagogies alternatives et tout le tralala vous certifie qu‘il faut absolument les laisser pieds nus toutes leurs vies (je plaisante). D’autres professionnels plus à jours, vont vous expliquer qu’il est important de chausser bébé avec du souple mais là encore, il peut y avoir des divergences concernant la suite de la marche et les paires suivantes.

Ai-je besoin de revenir sur le fait que l’on n’apprend pas à marcher à un enfant mais qu’on organise son environnement pour favoriser une motricité libre et qu’il trouve par ses propres moyens les compétences pour acquérir la marche ? Non, allez, vous me connaissez si vous suivez le blog, vous savez déjà tout ça.  Donc cassons les arguments que l’on peut entendre, simplement avec un peu de bon sens et de réflexion :

Il faut une bonne chaussure qui maintienne le pied, le talon et la cheville ainsi qu’une voûte plantaire préformé pour que bébé puisse marcher ?

Donc concrètement, il faut bloquer toute l’articulation du pied avec une chaussure bien rigide, bien lourde et préformé avec une voûte plantaire pour que l’enfant puisse se muscler ? Je ne sais pas vous mais moi je trouve ça complètement contre productif. Es que ça vous viendrez à l’idée de mettre une gaine avec pleins de tiges en fer tout autour de votre taille pour être une grande sportive avec un ventre plat (et avoir des supers tablettes de chocolat) ?

Ba non, si vous voulez raffermir votre ventre, sculpter votre silhouette durablement, vous faites du sport, des exercices de musculation en étant libre de vos mouvements non ? Donc comment voulez-vous que bébé puisse muscler son pied et sa cheville si toute l’articulation est bloquée dans une chaussure rigide à tige montante et avec une voûte plantaire préformé ? Plus bébé pourra bouger librement toute l’articulation de son pied et plus il pourra muscler et former son pied après quelques années à braver vents et marées. On dit que la marche définitive est acquise vers 5 ans, donc des premiers pas jusque vers 5 ans au mieux, il est préférable de chausser ses enfants avec des chaussures très souples pour que ça respecte au mieux le développement du pied et toute l’articulation de la cheville.

Concernant la voûte plantaire, elle se forme petit à petit jusque vers 4 ans. Avant ça, on a l’impression que bébé a le pied plat mais en fait non, la voûte plantaire existe mais est “caché” par une couche graisseuse que l’enfant va sculpter, muscler petit à petit en marchant. Je vous invite à lire l’article du célèbre site Petits pas de géant. Donc, avoir une voûte plantaire préformé sur la semelle est purement inutile voir néfaste pour le bon développement du pied.

Il faut une pointure en plus pour plus de stabilité ?

Non, au contraire, plus la chaussure est grande, imposante, plus elle est lourde à soulever pour bébé (surtout si c’est une paire bien rigide). C’est bien que l’enfant puisse bouger librement ses orteils et avoir de la marge pour un bon développement du pied mais par contre, on évite de lui mettre des chaussures trop grandes car ça va justement fausser sa recherche d’équilibre et une fois pieds nus, il devra se réadapter. Même argument pour le côté rigide et bloquant. Je vous copie/colle le paragraphe qu’a rédigé Faustine sur son groupe Chaussons-nous en souple : infos, conseils et échanges :

Pour nos enfants -et même nous adultes, une marge est nécessaire entre la taille de notre pied et la mesure de la semelle intérieure de la chaussure. Marge nécessaire pour le bon déroulement du pied.
Nous préconisons une marge comprise entre 0.8 et 1.2 cm pour les chaussures et jusqu’à 1,5cm pour les chaussons.
En dessous de 0,5mm, il est temps d’envisager le changement des chaussures. Il est donc nécessaire de vérifier régulièrement la taille des pieds, soit en retirant la semelle des chaussures si elle est amovible, soit en mesurant à nouveau les pieds.

Et par rapport à la recherche d’équilibre, imaginez vous marcher simplement sur une ligne droite tracé au sol avec des chaussures de ski, c’est simple ? Les personnes qui marchent sur un fil, une corde tendu etc, vous les avez vue avec des grosses chaussures ou au contraire, pieds nus ou avec des chaussons très fin ? Alors pourquoi diable, bloquer l’articulation, avoir une semelle épaisse et large peut aider bébé à trouver son propre équilibre ? Vraiment c’est un truc qui m’échappe … Pour trouver son équilibre, le cerveau a besoin d’avoir le maximum d’informations et justement, la plupart de ces informations vont venir de ce que ressentent les pieds. Tout le corps travaille ainsi que le cerveau qui mouline pour manœuvrer le tout mais donnez toutes les chances à l’enfant pour qu’il puisse transmettre le maximum d’informations grâce a son ressenti ! On parle dès lors de proprioception mais je vais vous expliquer ça plus en détail.

On va parler biomécanique et termes techniques histoire de me la raconter encore plus grâce à mes études 😀

La biomécanique de la marche

= l’étude et la reproduction des mécanismes articulaires qui aboutissent à un mouvement déterminé du corps.

Si vous avez 7 min d’attention maximale devant vous, je vous invite à regarder cette vidéo qui explique et décompose la mécanique de la marche acquise. J’ai fait de la bioméca à la FAC de sport (en STAPS) et je déteste çaaaaaa mais la vidéo est super intéressante 😀

http://www.cofemer.fr

Ce que l’on peut en dire c’est qu’il n’y a pas seulement le pied et la cheville qui travaillent mais bien tous le corps. Cependant, si on vient bloquer une partie du mécanisme, on vient fausser et déstabiliser tout le reste. Donc en bloquant le pied et la cheville on va non pas aider bébé à trouver son équilibre pour marcher mais plutôt le déstabiliser, l’handicaper et l’empêcher de muscler naturellement son pied.

En parlant d’équilibre justement, on associe à la fois l’équilibre à la proprioception. La proprioception c’est quoi ? J’ai trouvé une définition assez claire mais je vous renvoi également a une définition plus développé dans le Larousse médical .

“La proprioception regroupe les récepteurs et l’ensemble des terminaisons nerveuses permettant à un individu de connaître la position et les mouvements de son propre corps sans avoir à les observer visuellement. La proprioception intervient dans le cadre de la somesthésie, c’est-à-dire la sensibilité profonde du corps humain. Pour cela, les récepteurs dits proprioceptifs sont capables d’avoir une réaction face à une excitation provoquée par ou sur un organe et transmettent l’information. À noter que le terme de kinesthésie est parfois utilisé comme synonyme de proprioception.”http://sante-medecine.journaldesfemmes.com

On parle aussi du polygone de sustentation qui définit notre zone de “confort” concernant l’équilibre. 

https://pierreprovot.wordpress.com/2010/01/02/polygone-de-sustentation-et-frottement/

L’argument “il a besoin de chaussures pour marcher” ne veut strictement rien dire car si l’homme préhistorique s’est un jour redressé et s’est mis à marcher debout, il l’a fait sans chaussures à ses pieds et heureusement ! Si on est dans l’humoir noir, quelqu’un qui me donnerait ça comme argument, j’aurai envie de lui répondre “ahhhhh mais c’est donc pour ça que les personnes en fauteuil roulant ne peuvent pas marcher ? En fait, il faut simplement leur mettre des chaussures, qu’es qu’on est bête !” . Bref, voilà, c’était la minute humour noir, pardon. Au contraire, les civilisations qui marchent pieds nus développent une corne suffisante pour marcher n’importe où sans avoir de chaussures et leur dos ne s’en porte que mieux.

Alors à quoi ça sert de chausser bébé ?

En fait, la chaussure sert uniquement à protéger le pied et l’isoler du froid, surtout pour marcher à l’extérieur. Inutile de mettre des chaussures à bébé à l’intérieur, on ne le chausse que quand il va marcher dehors donc, relativement peu souvent les premiers mois après acquisition de la marche.  A l’intérieur on peut lui mettre des chaussons souples pour isoler du froid et servir d’anti dérapant, à l’extérieur, on choisit un modèle très souple avec une semelle la plus fine possible, à plat afin que la chaussure suive le mouvement naturel de bébé puis de l’enfant.

Comme je l’ai expliqué plus haut, la marche définitive est acquise vers 4/5 ans, donc des premiers pas à 4/5 ans, il est vivement conseillé de chausser ses enfants avec des chaussures les plus souples possibles.

C’est quoi une chaussure souple ?

Une chaussure souple, c’est une chaussure dont l’on peut plier la semelle à la fois en longueur ET en largeur.

Une chaussure sans voûte plantaire, sans renfort au niveau du talon ni de tige montante au niveau de la cheville.

Une chaussure souple s’adapte au mouvement du pied et de la cheville et ne vient pas ni la bloquer, ni la contraindre à adopter une forme spécifique.
Une chaussure souple vient seulement protéger et isoler le pied pour une marche en extérieur.

Inutile de choisir une paire a plus de 70€ en magasin spécialisé, on trouve des chaussures souples un peu de partout, il suffit d’aller tâter de la semelle avec patience et on peut trouver son bonheur même à tout petit prix. Mais là je vais vous parler d’une super marque, une marque de confiance, une marque française qui produit en Europe est qui a une composition saine et écologique. Le top du top de la chaussure souple quoi 😀

Passons maintenant au test des Siamoa de la gamme P’tite Gomme du site A chacun ses chaussons.

J’ai l’occasion d’échanger avec Vanessa de loin en loin depuis quelques mois grâce à mon groupe et au groupe de Faustine. J’aurais vraiment aimé découvrir sa gamme de P’tite gommes Tomar création avant de me décider sur un modèle été fin Mai pour mon Litchi car c’est la paire de chaussures la plus rigide que je lui ai acheté depuis qu’elle marche … Je sais que les Tomar création ouvertes ont eu beaucoup de succès à la belle saison (genre celle là en jaune ) mais moi, j’attendais avec impatience la gamme “automne/hiver” pour prendre sur la prochaine pointure, une bonne paire de chaussures souples à mon Litchi.

La semaine de la sortie des Siamoa sur A chacun ses chaussons (marque crée par Vanessa elle même), j’ai flashé sur un modèle marron étoilé, pile poil ce dont j’avais besoin pour mettre avec ses robes/short/jupes et collants. J’ai donc échangé avec Vanessa et nous sommes parti sur un partenariat afin que je me décide enfin à vous rédiger un article sur les chaussures souples.

Nous les avons donc reçu il y a quelques semaines, j’ai pris le temps de les tester avec mon Litchi avec différentes conditions météos, différents supports et cette fois, c’est bon, je peux vous en parler concrètement !

Alors déjà, Vanessa conseille très bien. Elle est disponible pour répondre à vos questions que ce soit par mail ou sur facebook et il ne faut pas hésiter à venir lui demander des précisions. Vous pouvez également passer par le groupe de Faustine puisque beaucoup de membres ont pu commander et tester les différents modèles de A chacun ses chaussons.

Après mesure du pied de mon Litchi, elle passait au 21 mais pour les Siamoa, on fonctionne en double pointure donc j’ai pris grâce à la grille, la pointure 20/21. J’avais peur que ce soit large et grand et comme il fait plutôt frais dans le nord, j’ai préféré ajouter des semelles Tomar création avec une face en coton et une face en laine. Et puis j’ai une petite confidence à vous faire … Mais verdict, les chaussures lui vont nickel de chez nickel, ce n’est pas large du tout et ça s’ajuste parfaitement à son pied, j’étais très agréablement surprise.

J’avoue tout

En fait pour tout vous dire je n’étais pas très au point sur les chaussures souples. J’ai au final pas trop mal chaussé ma fille sur sa première paire en 19, un peu moins sur le 20 en Janvier dernier et plutôt bof pour sa paire ouverte cet été (mais ça va, j’en avais aussi une en toile qui était top). J’étais ok sur le très souple pour les premiers pas mais je pensais qu’après on pouvait lâcher du leste. Je tâtais quand même en magasin les semelles et j’observais l’absence de voûte plantaire, le non maintien de la cheville. En fait, je regardais que la souplesse en longueur et pas en largeur et je ne m’attardais pas sur la souplesse autour du talon ni sur la présence d’un talon sous le talon. Je me suis quand même pas trop plantée car j’étais déjà sur un autre groupe de chaussures souples quand elle a commencé à marcher et j’avais repéré un modèle pas mal . Mais depuis quelques mois, je suis beaucoup plus au point et surtout depuis que je me suis replongée sur la question en Septembre pour son changement de pointure. Du coup je peux venir me la péter et vous rédiger un article mais rassurez-vous, même moi je ne suis pas parfaite :p . Et comme dit plus haut, j’ai quand même étudié la biomécanique pendant mes études donc au final, j’ai ressorti des vieux souvenir et je me sent plutôt compétente lol.

Je l’avoue, j’étais donc un poil réticente à prendre du très, très souple comme les Simoa pour ma fille qui marche depuis un an mais comme il n’y a que les c*** qui ne changent pas d’avis, après m’être bien renseigné, j’ai décidé de tenter l’aventure avec en prime, une paire avec des matériaux sains.  Tout ça pour en revenir aux semelles que j’ai aussi pris pour me rassurer en me disant que ça rajouterai de l’épaisseur à la semelle en gomme 😀 (pas folle la guêpe). Comme quoi, les idées reçu ont la vie dure hein !

Crash test des Siamoa

Aussitôt reçu, aussitôt mises aux pieds de ma fille dans la maison. Comme elles sont comme des chaussons en cuir souple mais avec une semelle en gomme un peu plus épaisse, ma fille n’a plus voulu les quitter pendant un moment, dans la maison.

Donc oui, les Siamoa, ce sont comme des chaussons en cuir souple MAIS avec une semelle en gomme qui vient réellement protéger et isoler le pied pour une marche en extérieur. La chaussure se plie dans tous les sens plus que bien et c’est la paire la plus souple que j’ai pu avoir entre les mains. Même avec la semelle en plus, ça ne change rien à la souplesse et on peut la froisser entièrement sans sa main (cf photo plus haut), comme des chaussons.

Comme l’indique Vanessa sur son site, les Siamoa  sont conçus avec du cuir certifié NATURLEDER, il est obtenu par tannage végétal. Naturleder est un label qui vient certifier que le cuir est écologique donc avec un tannage végétal qui limite l’impact sur l’environnement.  Voici un article qui vous explique l’avantage d’un tannage végétal plutôt qu’au chrome : les cuirs nomades. Rares sont les marques a vraiment proposer un tannage végétal, sans chrome. C’est le cheval de bataille de Faustine sur son groupe donc si vous voulez plus de renseignements, je vous invite à aller lui poser des questions et voir les informations sur son groupe.

Afin de mettre des semelles en gomme, la couture pour fixer le chaussons et la semelle se fait à l’extérieur. C’est plus agréable à l’intérieur mais ça créer un espace autour de la chaussure qui en principe, ne gène pas la marche. J’y reviendrai plus tard. D’ailleurs, si vous voulez ajouter des semelles Tomar comme moi, pensez à prendre des semelles une pointure en dessous de votre paire de Siamoa.

Nous avons déjà une paire de “basket” très souples depuis début Septembre mais hasard ou pas, depuis qu’on met les Siamoa à notre Litchi, elle marche plus volontiers dehors ! Bon elle marche désormais aussi bien quelque soit la paire mais je le note, sait-on jamais ! Car pour le coup, en Janvier en changeant de pointure, j’avais acheté une paire en cuir qui remontait sur ses chevilles (très souples) mais je trouvais qu’elle marchait moins volontiers avec sa nouvelle paire. Je lui ai prise une paire de basket, plus rembourrée, qui n’englobait pas sa cheville et direct, elle marchait plus volontiers dehors. Bon, ses baskets étaient moins souples mais comme quoi, le confort et le ressenti peut varier d’une marque et d’un enfant à l’autre. En tout cas, les Simoa ont tout de suite été adoptées ! Je vous renvoi à la petite vidéo que j’avais faite sur ma page Facebook pour les voir en action.

Ce qui peut rebuter les gens c’est cet aspect chaussons et l’idée que ça ne va pas être assez isolant sur sol humide ou froid. Et bien détrompez-vous, ce sont des vraies chaussures et nous avons testé aussi bien dans l’herbe mouillée, sur route humide et même avec une pluie fine, aucun soucis d’étanchéité ! Le cuir marque avec l’eau mais sèche très, très vite. Pour dire, quand il pleuvait quelques gouttes, j’ai observé justement ses chaussures et en quelques minutes, les tâches d’eaux avaient disparu. C’est donc une impression, le cuir tout comme la laine, est thermorégulateur, l’avantage des matières naturelles, c’est que ça s’adapte à toutes saisons.  Bon, quand il pleut vraiment, elle a ses bottes de pluie hein mais si le sol est encore humide, je lui met ses Siamoa sans me poser de question. Puis question protection, tout à l’heure en sortant de la crèche il y avait des morceaux de verres brisés sur le trottoir, j’en ai profité pour la faire marcher dessus et voir ce que ça allait donner au niveau des semelles : RIEN, même pas une petite marque donc n’appelez pas la PMI, m’a fille n’a strictement rien senti en marchant sur du verre avec ses Siamoa ! Donc imperméabilité, isolation et résistance OK !

Il me reste à vous parler de l’enfilage et de l’élastique. A réception, je lui ai mis plusieurs fois sans chaussettes et elle avait la marque de l’élastique seulement sur le devant du pied, là où il est visible. Puis maintenant, ça ne le fait plus du tout donc c’est juste une question de “rodage” de la chaussure et surtout de son élastique. Le cuir étant thermorégulateur et ayant en plus des semelles à l’intérieur en coton/laine , les Siamoa sont faites pour êtres portés pieds nus. C’est pieds nus que c’est le plus facile à enfiler, ça glisse sur le pied. Je les ai prises pour mettre avec des collants et je lui met aussi avec des chaussettes quand il fait frais, non pas pour le pied mais pour garder les chevilles au chaud (sur la photo sous la pluie, elle avait collants + jambières ). Bref, avec collants ou chaussettes, le cuir accroche et c’est moins facile à enfiler mais c’est une question de quelques secondes pour mieux l’ajuster.

J’ai juste un souci avec les Siamoa et j’ai eu le même avec ses Poco nido dont je vous ai parlé dans mon article chaussons, ma fille touche le bout des chaussons/chaussures et il y a de la marge derrière le talon. Sur les Poco nido je pensais que c’était à cause de l’élastique peut être un peu trop serré mais là pareil du coup j’en ai parlé à Vanessa. Elle m’a expliqué que beaucoup d’enfants ont tendance à pousser leurs pieds vers l’avant de la chaussure s’ils ont de la place. Normalement, en grandissant elle devrait corriger et plutôt que de recroqueviller ses orteils comme je le craignais dans ses chaussons (et que du coup, j’ai rangé), elle devrait mieux placer ses pieds et avoir donc de la marge. Je fais confiance à Vanessa et je vous dirai !

Et dernière petite réserve c’est par rapport à la couture extérieure, j’ai l’impression que ma fille a plus tendance à se prendre les pieds, surtout quand elle court. Bon même avec ses baskets elle trébuche mais j’ai l’impression, un peu plus avec les Siamoa. J’en ai parlé à Vanessa qui n’a jamais eu ce retour donc c’est pas une science exacte, juste une impression. Et puis avec cette histoire qu’elle pousse son pied vers l’avant, je me dis que c’est peut être elle qui place mal ses pieds en courant. En marchant ça va, la course c’est depuis peu, elle ne maîtrise pas trop ! J’ai observé sa marche pieds nus et elle a la bonne mécanique mais bon , je nesuis pas podologue pédiatrique et ça n’a rien d’alarmant non plus ….

J’en profite pour noter que tout ce que j’ai expliqué par rapport aux chaussures souples, c’est valable évidemment pour un enfant sans soucis de santé. Si votre enfant a des problèmes niveau motricité ou de développement de son pied, c’est différent et voyez ça avec un spécialiste. Même chez les spécialistes les avis divergent donc rien ne vous empêche de creuser le sujet mais écoutez en premier le spécialiste 🙂

Le prix

Je ne pouvais pas terminer mon article sans vous parler du prix ! Vous trouverez les Siamoa à 37.90€ et les semelles Tomar à 5.90€ ou 6.90€ pour la version 100% peau de mouton.

Le prix est plus que raisonnable pour une marque FRANÇAISE avec une fabrication artisanale en Europe.

SURPRISE

Voilà et pour finir j’ai une petite surprise, Vanessa vous offre -15% de réduction sur son site (offre non cumulable), valable une semaine donc  jusqu’au 23 Octobre  grâce au code : babymat15 .

 

Alors, vous en pensez quoi ? 

 

 

 

 

 

 

1 réflexion au sujet de “Chaussons nous en souple avec Siamoa de A chacun ses chaussons”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.