Préparer l'arrivée de bébé, Test produit

Les couches lavables en pratique

A l’occasion de la semaine mondiale de la couche lavable (oui ça existe), je me suis dit qu’il était temps de faire le point sur notre fonctionnement avec les couches lavables maintenant qu’on met en pratique depuis 5 mois. Je vous préviens, on va parler pipi-caca !

Pour rappel, je vous ai parlé de l’organisation théorique ici .

Faisons d’abord un point sur le matériel.

Pour le jour nous avons les couches Hamac. 

Pour la taille S que nous avons utilisé de ses 3 semaines jusqu’à ses 4 mois, j’avais prévu 4 couches et 1 maillot couche ainsi que 12 inserts et 2 booster nuit.

Dans les faits, utiliser le maillot couche, c’était la fausse bonne idée. J’ai vite abîmé la culotte à force d’étirement et de lavage intensif car la matière n’est pas faite pour et l’insert jour étant plus grand que celui pour la baignade, ça a déformé le tout. J’ai donc commandé sur une vente privée qui tombait à pic, une culotte et son hamac, en plus. En avoir 6 aurait été parfait mais au final avec 5 culottes et le maillot en cas de nécessité, on tournait bien. Les inserts, j’en avais pour 2 jours sans problème et comme je faisais vraiment une machine par jour les premiers mois, j’ai pas eu de problème de rotation. Les booster nuit n’ont pas vraiment servi. Je l’expliquerais plus tard mais on les utilise en protection supplémentaire sur le matelas à langer.

Equipement taille S Hamac

Pour la taille M que nous utilisons depuis plus d’un mois désormais, j’avais prévu 2 culottes, un maillot et 5 nacelles T.MAC . Vue l’expérience du maillot S, j’ai oublié l’idée et j’ai profité des soldes pour commander une culotte en plus pour en avoir 3 sûre. Bon, niveau coloris c’est pas très fun car j’ai que du vert et du bleu mais tant pis ! Nous avons 18 inserts jour et 1 booster nuit. Le nombre d’insert est dû a une erreur de calcul mais ça permet de tourner 3 jours largement ! Le booster nuit manquant reste chez ma belle soeur puisqu’il ne nous manque pas. On peut tourner “easy” avec 5 nacelles T.MAC donc tout va bien pour le M.

Equipement taille M Hamac

Le maillot va bientôt être testé avec les bébés nageurs dans quelques semaines, j’ai hâte !

Pour la taille L, vous aurez compris que je flaire les bonnes affaires donc je n’ai pas encore prévu.

Concernant les inserts jetables, je n’ai pas trouvé d’inserts en T1 sur les sites où je passais d’autres commandes donc je n’ai pas voulu commander seulement ça chez Hamac. On a utilisé des jetables Naty quand nécessaire, je vous en parlerais plus loin. Pour la T2, j’ai testé en partant en vacance dans le sud, en train. Je vous laisse un peu de suspens, j’y reviens plus tard.

Pour les boites de voiles, nous sommes en train de terminer la 2ème boite car avec les cacators de bébé allaité c’était pas franchement utile. On s’en sert d’avantage depuis le début de la diversification donc il en reste encore en stock.

Pour la nuit, nous avons les Pop-in V2 en bambou de Close.

L’équipement était prévu pour compléter les Hamac et comme vous le constatez par le titre, elles nous servent en fait pour la nuit. Nous avons le multipack contenant 5 couches et un booster nuit. Pendant plus de 4 mois, la couche avec le booster jour étaient amplement suffisant pour tenir toute la nuit. Mais, depuis quelques semaines, les fuites sont devenu de plus en plus fréquentes et même après un bon décrassage (j’explique après en quoi ça consiste), c’était pas mieux. On a donc testé le booster nuit et comme ça fonctionne, j’ai racheté un pack de 3 boosters. Pour la nuit on a donc 4 couches complètes avec les boosters.pop-in close bambou

Pour les sorties, nous avons les jetables de chez Naty

Pour les premières semaines j’avais prévu d’avoir des jetables. On a pris 2 paquets en T1 de chez Naty et comme ça descendait vite, j’en ai repris 4 en T2. Au final, on avait pas vraiment besoin d’en racheter mais ça nous a servi quand on sortait chez des copains, en balade et surtout en vacance car à Noel j’ai envoyé un colis chez mes parents avec ce qu’on aurait pas la place d’emporter dans nos valise. J’y ai joint un paquet et c’était bien utile car j’ai eu un soucis sur une couche Hamac et je n’avais pas encore la nouvelle donc on tournait avec 3 couches + le maillot, c’était trop juste.

Vers ses 3 mois j’ai terminé nos paquets de jetables T2 lors de ma formation à Brest. Une vente privé Naty passait par là donc j’en ai profité pour commander un pack de 4. Comme souvent avec les ventes privés, il y avait du délais donc vue que Lichi pesait presque 6kg j’ai pensé qu’un mois plus tard, elle atteindrait les 7kg. Autant sauter une taille et passer direct à la T4. Bon le fait est qu’elle a arrêté de prendre 1kg par mois … et les 7kg, elle vient de les atteindre à 5 mois ! Le temps de recevoir les couches nous avons été 1 mois sans jetables. Même sans faire 7kg, les couches en T4 ne font pas de fuites. Elles sont immense mais ça passe nickel. Avec 4 paquets on en a pour un moment ! Pour le décompte, depuis sa naissance on a utilisé 7 paquets de jetables ce qui correspond, en gros, à plus de 200 couches. On est raisonnable et avec ce qui nous reste, on en a pour un moment (3x 30).

Les lingettes lavables DIY

Question lingettes lavables, j’ai finalement cousu moi même mon stock et j’en ai plus que nécessaire.

lingettes lavables

 

J’ai fais deux tailles de lingettes :

Grand  : 10 (11×11 cm)

Petit : 15 (7 x 7 cm)

Au début j’ai plus utilisé les petites mais maintenant on commence à utiliser d’avantage les grandes. J’ai aussi utilisé deux matières : un côté flanelle ou polaire et un côté tissu éponge. Le tissu éponge que j’ai utilisé au début est un peu épais. J’en ai repris du plus fin mais j’ai pas eu le courage de reprendre toutes mes lingettes. Du coup, j’ai un peu de tout ça dans mon stock.

J’ai également 3 petits gants de change. On s’en sert pour la débarbouiller avec de l’eau chaude le matin mais dans la foulée, on passe un coup sur ses fesses car après une nuit a baigner dans son pipi, c’est pas génial …

Les accessoires 

J’en ai parlé ici pour la théorie.
Nous avons le seau et le filet de lavage de Popolini. J’ai fais ma tête de mule car j’ai lu a plusieurs reprise qu’il valait mieux prendre le grand mais je me suis dit qu’en y mettant que les inserts, je pouvais me contenter du petit. Résultat, avec les tailles S, c’était nickel. Mais, maintenant qu’avec le M j’ai plus d’inserts, je lave mes inserts tous les 2 jours en moyenne alors que je pourrais attendre un jour ou deux de plus si j’avais un plus grand contenant. J’ai aussi lu qu’un deuxième filet n’était pas du luxe le temps que le premier passe en machine. Bon peut être qu’un jour j’en prendrais d’autres car en plus ça s’abîme mais sinon, c’est pas indispensable. Pour ma part je ne le met pas à sécher, je le remet direct dans le seau après passage en machine.

sac étanche

Nous avons deux sacs étanches de chez Imse Vimse. Le grand sert pour mettre les vêtements, culottes et nacelles prélavés et le petit sert en sortie pour mettre les inserts et éventuellement toute la couche et les vêtements sales. C’est bien pratique pour séparer “le propre du sale” en sortie et pour éviter de mouiller tout le reste du linge dans le panier de linge sale.

 

J’avais parlé du papier toilette dans mon article sur la théorie. On en a utilisé pendant quelques mois mais ma mère m’a mis le doute et je n’ai toujours pas pris le temps de faire des recherches sur le sujet. Elle me disait qu’il y avait probablement du parfum quelque soit le papier toilette et comme je voi personne en utiliser pour des bébés, je me dit qu’il doit y avoir une raison. Du coup, depuis peu, j’ai décidé d’assurer le coup et de prendre les carrés de coton habituel qu’on coupe en deux la plupart du temps. Pour les selles je préfère utiliser du jetable car les lingettes lavable sont mélangés avec le reste du linge. On enlève donc les selles avec du coton et de l’eau, puis on termine par un petit coup de liniment sur une lingette lavable. Pour les pipis, on utilise soit de l’eau, soit du liniment et les lingettes lavables.

J’ai acheté il y a peu les rallonges bodies Sitefan . Pour le moment je m’en suis très peu servie car jusque là les bodies jour/nuit étaient à la même taille et ça allait. Depuis peu, j’ai pris le 9 mois en body pour la nuit (le jour c’est du 6 mois) et dès que ce sera plus juste je mettrais les rallonges bodies car avec les booster nuit il y a quand même plus d’épaisseur. Il y en a 3 car il y a 3 tailles différentes de pressions. Je vous le dit car j’ai fais ma blonde et ai commencé à râler que ça n’allait sur casi aucun body jusqu’à ce que je lise le mode d’emplois … Par contre ça ne fonctionne pas avec les pressions en plastique, mais ça semble assez logique.

Pour les produits d’entretien :

On a changé de lessive car j’ai vue que l’arbre vert n’était pas spécialement recommandé sur le site Hamac donc en ce moment j’ai du Rainette ecologique et RAS. Pensez à vérifier que votre lessive soit adaptée . Par exemple la glycérine peut encrasser les inserts (on en trouve dans le savon de Marseille, entre autre). Dans la FAQ de Hamac il y a un listing, chez les autres marques aussi.

Pour le prélavage à la mains (en cas de selles liquides et cacators de bébé allaité) on m’a conseillé le savon au fiel de bœuf. J’ai pris celui de Ulrich en version liquide et je testerais en pain de savon la prochaine fois.

L’huile essentielle de tee three (ou arbre à thé), j’arrive au bout de mon premier flacon ! Sauf si j’oublie, j’en met à chaque fois que je réutilise le filet dans le seau en en mettant sur une lingette lavable.

Le désinfectant pour le linge, j’ai pris celui de Piwapee, j’en met un bouchon dans le compartiment liquide de rinçage. Je trouve ça important, tout comme l’HE d’arbre à thé car il faut pas oublier que c’est des selles et des urines, c’est pas tout beau, tout propre ! Comme je fais pas une lessive spécifique et que je lave à 40C, c’est vraiment important. Une fois mon flacon piwepee terminé, j’aimerais tester les produits de Body nature.

C’est pas un produit mais comme ça sert dans la machine à laver j’en parle ici. J’ai des balles de lavage depuis quelques mois et je trouve ça pas mal.  Attention, ne pas confondre avec les noix de lavage ou les boules magnétiques car ça, ça peut abîmer les couches. Les balles permettent de mieux brasser le linge donc comme je lave toujours à 40C, je trouve ça pas mal.

Pour le “décrassage“, j’ai pu lire sur divers site qu’il était utile d’en faire au moins un par trimestre. Je fais une machine avec les inserts propres à 60C avec un peu de cristaux de soude à la place de la lessive. Je relance une machine sur un cycle court et normalement, l’absorption est de nouveau nickel.

Pour les instructions de lavage, reportez vous vraiment à la FAQ d’Hamac car c’est suffisamment clair et précis.

Ici c’est je lave tout ensemble avec le reste du linge. Je met le sac d’inserts ouvert dans la machine et le tout à 40C. Les culottes que ce soit Hamac ou Close, j’étend pour ne pas abîmer les parties étanches et les inserts vont au sèche linge. Avec les beaux jours qui reviennent je recommence à étendre dehors et je pense que ça fait du bien aux inserts de prendre un peu l’air car sinon ils font tiroir/fesse de bébé/seau/machine/sèche linge donc ils manquent d’aération à mon gout.

Maintenant, le retour d’expérience

Litchi a atteind les 4kg “recquis” pour la taille S a 3 semaines. On s’est donc lancé à ce moment là. On a facilement pris le rythme et au début j’étais suffisamment motivée pour préparer toutes les couches d’avance, à chaque fois (maintenant c’est plus trop le cas !).

La nuit :

Première pop-in à 3 semaines
Première pop-in à 3 semaines

On a rapidement arrêté de changer Litchi la nuit  au moment des tétées car ça la réveillait pour de bon et c’était donc pas très intéressant. Les boosters nuit Hamac n’ont pas suffit à tenir de 19h à 7/9h du matin … bon on leur en demandait beaucoup aussi. Du coup, pour la nuit, on a testé les Pop-in et il n’y a pas match, les Hamac ne font pas le poids face a du multi taille en bambou ! J’ai dit plus haut que depuis peu on a du ajouter le booster nuit dans les Pop-in et ça roule de nouveau de 20h à 7/8h, sans fuite. Par contre, le booster nuit Pop-in je trouve ça pas pratique à installer. On a décalé d’une première pression vers 2 mois si mes souvenirs sont bon, puis une nouvelle fois à 4 mois et de nouveau maintenant qu’on a les boosters nuit. Nous sommes donc au rang 3 du multi taille. Le booster nuit n’est pas pratique car il se replie et se clipse sur lui même puis on l’enfile comme une chaussette sur l’insert jour. J’ai retiré le booster jour, ça permet d’avoir une couche un peu moins épaisse et moins de tissu à faire passer dans la chaussette booster. Je passe quelques minutes à bien l’ajuster pour pas qu’il y ai de mauvais plis et que ce soit bien à plat. J’avoue, ça m’énerve un peu mais bon sinon c’est bien efficace. Je me force à assembler au moins une couche pop-in car en sortant du bain, Litchi a pas énormément de patience donc il faut aller à l’essentiel pour couche, body et pyjama (sans oublier le petit massage quand elle est pas trop fatiguée). Niveau entretien, une fois sortie du sèche linge je dois étendre les inserts quand même quelques heures de plus car le bambou ça absorbe bien mais ça sèche pas bien vite ! Si j’étend les inserts en bambou, je trouve qu’ils sont beaucoup moins doux.

Pop-in avec booster nuit à 5 moisLe jour :

A l’inverse, en testant les Pop-in la journée, je n’ai pas du tout aimé. Les Pop-in sont vraiment plus grosses que les Hamac et je trouvais ça à la fois pas esthétique et pas pratique. Pour preuve, je n’arrivais pas à fermer le harnais du cosy avec la Pop-in ! Bon je pense qu’en utilisant les Hamac on s’habitue à l’effet “petit popotin” donc ça donne des goûts de luxe. Je vous raconte pas le choc quand on met une jetable la nuit à la place d’une Pop-in : j’ai l’impression qu’elle a les fesses plates !

Première Hamac en taille S à 3 semaines
Première Hamac en taille S à 3 semaines

Chez Hamac, pour la taille S, j’avais culotte et nacelle tout ensemble. Je rinçais la nacelle avec un peu de savon et j’étendais sur le sèche serviette. Le problème c’est que la culotte étant collé à la nacelle, ça pouvait mouiller aussi la culotte et c’était pas forcément sec une fois qu’on avait fait le tour en fin de journée (rappelons qu’elle est née en Novembre, hein, donc étendre dehors ça marche pas). Litchi a toujours fait un cacator par jour voir tous les 2 jours. Pourquoi je parle de cacator depuis le début ? Car c’est presque toujours débordant quelque soit la couche, lavable ou jetable, même combat ! Du coup, à chaque cacator je met toute la couche à prélaver et ça permet de passer en machine culottes et nacelles assez régulièrement. Au cas ou, je met de temps en temps toutes les couches à laver comme ça je suis sure qu’elles sont toutes propres régulièrement. Niveau organisation, passer au système T.MAC est plus pratique. Après le changement de couche, on enlève la nacelle de la culotte, on  étend la culotte à proximité pour qu’elle s’aère un peu et on va rincer la nacelle. Je ne met plus de savon, on est moins tatillon avec le temps ! L’avantage c’est qu’on peut passer la nacelle entière sous l’eau, bien la rincer et l’essorer puis la mettre à sécher sur le sèche serviette. Si j’ai besoin de réutiliser une nacelle en fin de journée, pas de soucis, elle est sèche. Au pire, il suffit de bien l’essuyer avec une serviette.

Hamac taille M à 5 mois
Hamac taille M à 5 mois

Revenons en au cacator, avec ou sans voile de protection, tant que les selles sont assez liquides il me semble impératif de prélaver le tout. Prélaver, comme son nom l’indique, c’est  laver la couche avant de la passer en machine. Je rince la couche (culotte, nacelle et insert) et  frotte avec le savon au fiel de bœuf. Je rince peu pour qu’il reste du savon (d’ou l’importance d’utiliser un produit qui n’encrasse pas l’insert), j’essore et je met l’insert dans le filet. La culotte et la nacelle vont dans le grand sac étanche que je sors du tiroir pour l’occasion (en général je prélave aussi body et pantalon/collant bref, la tenue casi complète quoi) ! Alors oui, c’est la partie la moins sympa de l’histoire et j’avoue que si elle faisait caca plusieurs fois par jours, j’adhérerais moins aux couches lavables ! Avec la diversification, les selles deviennent plus solides et quelques fois, on peut même se passer du prélavage et ça c’est nouveau pour nous !

hamac ventre
Hamac taille M à 5 mois

Nous sommes passé à ses 4 mois à la taille M. Logiquement on aurait pu utiliser le S jusqu’à 8 kg et commencer le M à 7 kg. A 4mois Litchi pesait 6.3 kg mais on trouvait que la nacelle devenait trop étroite, la culotte, un peu petite et on avait du mal à bien ajuster la couche sur elle. Pas de problème de fuite par rapport à l’insert mais il suffit que la nacelle soit un peu de travers et pfiouu tout part à côté. J’en ai discuté avec Hamac et le passage du S au M peut se faire rapidement selon le gabarit du bébé. C’est peut être nous qui avons été tatillon mais en passant au M en avance, on trouvait qu’elle était plus alaise, que c’était plus facile à lui mettre et on avait pas de fuite même si la couche été trop grande en théorie. En résumé nous avons utilisé le S a peine plus de 3 mois. L’investissement est conséquent pour la durée d’utilisation. On ne peut pas trop savoir ce que ça va donner à l’avance mais je pense que partir sur de l’occasion pour du S, c’est une bonne idée car elles s’abîment moins que les autres taille puisque dans tous les cas, on s’en sert moins longtemps que le M ou le L.

En parlant de l’usure. J’ai eu 2 soucis avec mes couches Hamac. Sur la taille S, quelques semaines après avoir commencé les couches lavables et en plein dans les vacances de Noel dans le Sud, je constate en étendant le linge qu’une nacelle est déchirée au niveau de la couture. J’ai contacté le SAV de Hamac puis envoyé ma couche par la poste. Le SAV a été rapide malgré la période et en 15 jours j’avais de nouveau une culotte réparé. On passe au M et paf, rebelotte. Après quelques semaines d’utilisation et de nouveau en vacance dans le Sud (nos couches n’aiment pas les vacances ? ), en enlevant la nacelle T.Mac d’une culotte, elle se déchire dans mes mains. Je re contacte le SAV, renvoie juste la nacelle (plus pratique) et une quinzaine de jour plus tard, je récupère ma nacelle en parfait état. Le SAV sur ce type de problème est bien entendu gratuit et ils sont réactif mais l’envoi est à nos frais. Après discussion avec Mathilde (de chez Hamac), ce n’est pas un problème courant, j’ai du tomber sur un mauvais lot et dans tous les cas, ils ont récemment renforcé les coutures des nacelles. Il faut savoir qu’Hamac fait évoluer ses couches régulièrement. La preuve en est que sur la taille S, mes culottes bleu et rose ont une nacelle blanche, fine et les autres sont plus marron et dans une matière différente, plus respirante. La matière de la culotte rose est aussi un peu différente des autres, elle s’abîme plus facilement si un scratch vient se coller dessus. Mon lot en M est identique mais c’est bon à savoir, si vous achetez d’occasion, un problème rencontré n’est plus forcément valable sur des couches plus récentes. A savoir également, vous pouvez faire réparer ou changer par exemple les nacelles ou les élastiques de vos couches. Ce service est payant mais c’est intéressant si vous constatez, en réutilisant vos couches pour un autre enfant, qu’elles sont un peu fatiguées, vous n’avez pas besoin de tout racheter, un petit lifting suffit. Toujours au sujet de l’usure, il n’y a pas de coutures sur les bord de la culotte (sauf à l’entre jambe) du coup le tissus, bien que très technique, fait des petites boules (il bouloche comme on dit) après plusieurs lavages. Ma couche rose était aussi plus raide quand je l’ai reçu, elle s’est assouplie au fur et à mesure.

Concernant les inserts jetables des Hamac. J’ai pu expérimenter pendant le mois sans couches jetables Naty et notamment lors d’un voyage en train pour aller dans le Sud (7-8h de train). Pour l’organisation, je jetais l’insert dans une poubelle ou dans un sac à couche et je passais un coup de lingette jetable dans la nacelle si je n’avais pas d’eau à proximité. En fait, je n’ai pas été très convaincu par les inserts jetables. L’insert jetable est quand même plus gros qu’une couche jetable entière et on doit prendre aussi les culottes et nacelles donc niveau encombrement, il y a mieux. Niveau praticité, la seule étape qui change c’est jeter l’insert au lieu de le mettre dans un sac étanche ou dans le seau. Je trouve pas ça foufou comme différence ! Bon la différence est nette quand il y a des selles puisque dans ce cas, on a pas besoin de prélaver l’insert et si on a pas de cacator, pas besoin de prélaver la couche non plus … Mais ça je ne connais pas donc je peux pas vous en vanter les mérites ! Donc l’argument ” c’est bien pour chez la nounou ou les grands parents” … moé. Je pense qu’ils ne sont pas complètement débiles et sont capable de comprendre le fonctionnement d’une couche lavable en quelques minutes. Preuve en est que ma mère et ma soeur ont changé Litchi sans problème ! C’est quand même bien d’avoir la possibilité d’avoir du lavable et du jetable pour la même couche mais bon, autant se servir de jetables quand on est en déplacement si ça nous pose problème. Précision, on peut tout à fait être en 100% lavable et ce, même quand on est pas à la maison grâce au sac étanche.

jetables

Combien de changes par jour

Du moment où on est passé en lavable à maintenant (5 mois et demi), je pense qu’on a toujours le même nombre de change par 24h. La journée il y a entre 4 et 6 changes (donc une moyenne de 5) et la nuit, un change voir 2 si pour x ou y raison elle est réveillé à une heure tardive. Donc par 24h, on peut dire qu’on utilise entre 6 et 8 couches. Je pense qu’on change plus souvent un bébé en couche lavable car déjà, ils ne sont pas trop au sec et en plus, même si une couche est pas bien pleine, on ne perd pas grand chose à la mettre au sale. Sincèrement, qui ne grimace pas à l’idée de jeter une couche jetable qui est à peine humide, hein ??

Si on fait le bilan

Le positif :

– J’aime l’esthétique des couches lavables, ça rend plus fun les fesses de bébé, surtout les Hamacs (ma préféré c’est la jaune) !

– J’aime ne pas hésiter à changer ma fille autant de fois que nécessaire. Je n’ai pas cette idée de gaspillage en tête donc même si la couche n’est pas pleine du tout, je la change sans “culpabiliser”.

– Les couches lavables sont moins irritantes que les jetables. Forcément, il n’y a pas de produits chimiques dedans ! L’inconvénient c’est qu’on a pas trop l’effet “bébé au sec” et ce même avec de la polaire ou de la microfibre. Litchi est rarement irritée et n’a jamais eu de gros érythème (le fait d’utiliser du liniment et jamais de lingettes jetable aide aussi).

– Je n’ai pas l’impression que ça augmente le nombre de machine. Etre en lavable ça complète une machine donc à la limite, je dirais que ça rajoute une machine par semaine. Sachant que j’en ai une par jour (vive les bébés RGO), ça ne change pas grand chose à mon organisation.

Le négatif :

– J’aime pas particulièrement laver à la main la couche en cas de selles liquide. En même temps qui aimerait ça ?? Surtout depuis le début de la diversification car l’odeur n’est plus du tout la même !

– Autant je ne pense pas que ça change mon nombre de machine, par contre ça prend plus de temps : séparer l’insert de la couche, rincer la nacelle (pour les Hamac), plier les insert propres, assembler les couches. Tout ça prend du temps et c’est là où je dit aux gens “ça va que je ne travaille pas”. Je sais qu’il y a des mamans qui travaillent et qui utilisent quand même les couches lavables mais ce serait mentir que de dire que ça ne change rien au quotidien.

– Dans certaines familles, les lavables ne conviennent pas bien. Il faudrait pouvoir essayer plusieurs systèmes avant de constituer son stock mais ce n’est pas toujours possible et ça peut décourager certains parents. Quand on part sur un système et qu’il ne convient pas au bébé ou aux parents, l’investissement n’est pas le même que si on a acheté un paquet d’une nouvelle marque en jetable … Donc un conseil, prenez le kit d’essai chez Hamac pour tester avant d’investir dans le stock complet sur une taille. Quand bien même, n’achetez pas toutes les tailles d’un coup, on ne sait jamais, vos besoins peuvent évoluer.

Voilà, comme à mon habitude, il y avait de la lecture mais difficile de faire court quand on se lance sur le sujet !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.