Navigation

Ma préparation à l’accouchement

Ma préparation à l’accouchement ou celle qui voulait toujours tout tester !

Shooting grossesse réalisé par une amie une semaine avant d’accoucher

Avec l’anniversaire de mon Litchi je me suis replongée dans les souvenirs de grossesse. Puis, on m’a posé une question par rapport un article que j’avais rédigé sur mon blog Maman gère en parlant de l’Haptonomie ce matin donc ça m’a motivé à vous parler des différentes préparations que j’ai faite ainsi qu’avec Mister B.

J’ai commencé par un suivi avec une sage femme en libéral. Conseillé par une amie qui l’avait eu au CH, elle venait de se lancer à son compte donc il y avait peu d’attente pour un RDV et je partais sereine en sachant que j’allais être avec une personne douce, bienveillante et en phase avec notre vision des choses. Cette super sage femme qui m’a suivi sur mes deux grossesses (oui, je vous rappelle que j’ai fait une fausse couche tardive avant d’avoir mon Litchi), c’est Camille Diers-Marie à Outreau. Je n’ai pas fait ma préparation avec elle mais c’est elle que j’ai vue chaque mois du début à la fin de ma grossesse puis, après la naissance à la maison et enfin, pour la rééducation du périnée et pose de stérilet. Presque le package complet, j’aurai aimé l’avoir à l’accouchement mais ce n’était pas possible, il y a peu de sage femme en suivi global. J’ai été super contente de ma sage femme présente à l’accouchement ceci dit. Le seul bémol c’est que quand on est suivi par une SF (ou un gygy) en libéral, on ne connaît pas trop l’équipe de la maternité. Problème réglé parce que entre mes moultes passages aux urgences obstétriques pour ma FC, les échographies officielles et l’haptonomie, j’ai pu faire le tour de la maternité et de l’équipe. Sauf qu’en vrai, ma SF en salle d’accouchement était toute nouvelle lol.

Puis passé les 4 mois de grossesse, nous avons commencé la préparation à l’accouchement avec des séances d’Haptonomie au CH. Un peu beaucoup désappointé en commençant, on avait du mal à être en phase avec la SF bien que très gentille. Le courant ne passait pas, l’homme n’aimait pas et on a même vachement hésité à continuer. On a bien fait car au final, on a trouvé ça super chouette comme préparation même si pour moi c’est plus une préparation à la parentalité et aider le couple, la future famille à entrer en relation dès la grossesse. On a pu voir des astuces pour soulager les petits maux de la grossesse, Mister B arrivait à faire bouger mon Litchi quand elle me faisait mal (moi elle ne m’écoutait pas du tout, déjà à l’époque lol). Par contre le jour J, on a pas du tout eu le temps d’utiliser quoi que ce soit car j’ai eu un accouchement plutôt express pour un premier et j’ai très vite plus du tout réussi à gérer la douleur. Par contre, je pense que ça a bien aidé le pré travail justement et que ce n’est pas si anodin que le vrai travail s’est fait en quelques heures. L’haptonomie a été la préparation officiellement remboursée par ma sécu.

A 7 mois de grossesse si je ne dis pas de bêtises, j’ai pu commencer les cours de préparation en piscine. C’était fait avec le CH, par les sages femmes de la maternité et il en est de même avec la clinique. C’était 1€ la séance il me semble et si je n’ai pas commencé avant c’est que c’était fermé pendant l’été. J’ai trouvé ça super car ça me sortait de mon canapé pour me préparer physiquement. J’ai beau être coach sportive, je suis rentrée en hibernation pendant ma grossesse et j’étais plus du tout en condition physique. On a également travaillé sur le souffle pour la poussée et ça c’était cool.

A peu près en même temps, j’ai commencé à aller à des ateliers de chant prénatal au café des enfants de ma ville, Marelle et Ricochet. C’était encadré par Marine De Almeida d’Arborésens que j’ai eu plaisir à retrouver pour des ateliers de massage bébé par la suite. Alors c’est un peu zarbie, un peu perché. Mais j’ai rencontré une super copine et on a vraiment pris plaisir à lâcher prise et rentrer dans le jeu. J’y ai appris des chansons que je chante encore à ma fille et on travaille sur les effets que peuvent avoir les sons pour la gestion de la douleur. C’est surtout un moment convivial en harmonie avec son bébé in utéro et même après la naissance car je l’ai emmené les deux mois suivant l’accouchement.

Puis pendant la grossesse, je me suis offert le livre Accouchement la méthode De Gasquet et je vous le conseille vivement même si en le lisant on aimerait juste énormément pouvoir bénéficier d’une salle de travail comme elle l’a développé elle. Mais outre la super salle de travail et d’accouchement physiologique qu’elle présente, on y retrouve pleins d’exercices et d’informations bien utiles pour mieux vivre sa grossesse et son accouchement.

J’ai fait quelques exercices de gym grossesse à la maison que j’avais dans mes livres mais comme c’est un peu éparpillé dans plusieurs, je ne pourrai vous dire lesquels. Si ça vous intéresse beaucoup, je pourrai creuser mais on trouve pas mal de choses sur internet.

J’ai acheté et utilisé des huiles préparatrices périnée (10.50€) et mamelons (9.50€) de chez Néobulle. Je pense que l’huile périnée est vraiment pas mal, ça coûte pas grand chose et ça permet de découvrir et détendre son périnée. On voit le changement en quelques semaines donc je recommande. Pour l’huile (p)réparatrice mamelons, je l’ai utilisé avant et après l’accouchement donc c’est plutôt pas mal. Vous dire que ça a une influence de ouf sur les douleurs des débuts d’allaitement je ne peux pas vous le certifier mais je pars du principe qu’on peut toujours essayer tant qu’on ne se ruine pas.

Et pour finir, je n’aurai pas vécu ma grossesse pareille sans mon sauveur, mon kiné ostéopathe. J’ai eu plusieurs séances pendant ma grossesse car j’avais mal à différents endroits et des remontées acides (bon ça c’est resté de 5 mois au jour J) et vraiment, il m’a beaucoup soulagé et débloqué. Tout autant après l’accouchement et pour mon Litchi également donc vraiment les kiné et ostéo, c’est la vie ! Ah, j’ai aussi vue un homéopathe et fais de l’acupuncture mais bon c’était plus pour les maux de grossesse que la préparation à l’accouchement.

Voilà, je vous ai livré mes petits secrets dont j’ai encore bien le souvenir 2 ans après 🙂 

Et vous, d’autres astuces, d’autres pistes pour se préparer à l’accouchement ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *