Navigation

La Grèce avec un bambin

En Juin/Juillet 2017 nous sommes partis en Grèce avec notre fille. Une partie en voilier dans les Sporades et l’autre moitié dans les terres.

Alonisos

Et oui, je suis un chouia en retard sur cet article puisque ça fait un an (17 Juin 2017) que nous sommes partis en vacances en Grèce avec notre Litchi âgée à l’époque de 20 mois. Comme pour chacune de nos vacances (#onapasdesous) , on a eu des super opportunités. Mes parents ont un voilier en association depuis que je suis au collège . ça permet de partager les coûts et de pouvoir faire des plus grandes navigations en se passant le relais. L’an dernier le bateau était donc en Grèce et mes parents ont offert à tous leurs enfants le temps sur le bateau (car chaque passager cotise au près de l’asso).  Nous avons tous pris une semaine en bateau puis une semaine dans les terres . Toute une organisation faite par mes parents, on pouvait même utiliser leur voiture sur place à tour de rôle. Nous on devait gérer le trajet aller-retour et la partie dans les terres.

L’avion

Au départ de Bruxelles

Le sujet qui fâche … Pardon pour la digression mais faut que je le raconte quand même.  C’est l’homme qui pour la 1er fois a géré le programme de nos vacances, moi je me suis occupée de la partie matérielle. On a pris nos billets d’avion de Bruxelles à Athènes car c’était plus chers de Lille et on est qu’à 3h de Bruxelles.  Sachez qu’il y a DEUX aéroports à Bruxelles,  » Bruxelles Charleroi sud » et « Bruxelles » . Celui de Charleroi c’est uniquement les vols Ryanair. On y a pris l’avion en Mai. Puis il y a l’aéroport de Bruxelles pour toutes les autres compagnies dont celle pour notre vol pour la Grèce. Nous avons pris nos billets avec volotea en Janvier pour Juin, très peu cher, de mémoire on a payé dans les 200€ pour l’aller retour à 3, mon chien a été chez une dog-sitter. Mister B a réservé un parking privé low cost quelques semaines avant de partir, en dehors de l’aéroport. On savait qu’on prenait l’avion pas du même aéroport que notre dernier vol. On était dans les temps, dépose de la voiture au parking, navette sans siège auto, bon euh tant pis pour sécurange … On arrive à l’aéroport et on se dit « tiens, il ressemble beaucoup à celui de la dernière fois, c’est rigolo ». Puis on commence à chercher notre vol sur les panneaux et là … le grand moment de solitude. Il n’y a que des vols Ryanair sur le tableau et absolument rien direction la Grèce. Le temps que ça monte au cerveau et qu’on se décompose : « PUTAIN DE MERDE ON EST PAS AU BON AEROPORT » (la politesse est loin dans ces moments là ) . Vous l’aurez compris, Mister B a juste pas vérifié de quel aéroport on partait en réservant le parking ni en entrant l’adresse dans le GPS et voilà l’erreur qui nous a coûté cher. Nous voilà à courir partout avec les valises et une petite fille en porte bébé qui ne comprenait rien, en vain, c’était juste mort pour notre avion.  Evidemment on l’a loupé , chapeau à Mister B qui a pris la situation en main car n’ayant pas du tout géré la logistique pour une fois, j’étais juste en larmes, incapable de réagir. On a réservé par téléphone ou je ne sais plus comment, un autre billet pour le lendemain en payant plein pot. Mes parents nous ont offert les billets, un grand merci à eux car c’était 2x le prix qu’on avait mis en Janvier pour l’aller-retour … Puis toujours grâce à mes parents (mes parents sont géniaux je vous l’ai déjà dit ?), on est parti chez des amis à eux à Liège pour y passer la nuit et repartir tranquillement le lendemain ( car refaire la route le jour même puis le lendemain c’était no way). Le lendemain on a pris notre avion avec un autre parking low cost qui avait un siège auto (big up à eux ! ) et nous voilà en partance pour la Grèce. Super compagnie Volotea, il y avait un sac offert aux enfants avec des petits goodies, on a eu un repas alors qu’on a passé 3h en avion, c’était cool. Mon Litchi a réussi à un peu dormir, on arrivait tard le soir. La voiture de mes parents nous attendait au parking courte durée qu’on a payé évidemment une blinde en arrivant plus de 24h après la date prévu … on avait un double des clefs et en route pour Volos.

Le bateau

En navigation avec le sukkiri

Arrivée au petit matin sur le port de Volos où mes parents nous attendaient, on embarque sur notre voilier et on part direct vers les Sporades. On dort un peu et puis on souffle : ça y est on est en vacances ! Direction Skopelos dans l’anse de Panormous. Les Sporades ce sont un groupement d’îles au Nord Est de la Grèce, en mer Egée. Nous sommes essentiellement restés entre Skopelos et Alonisos qui sont moins touristiques et plus sympa que Skiathos et Skyros.

Skopelos , anse de panormous

Nous avions une cabine pour Mister B et moi et une pour mon Litchi mais concrètement, elle a surtout dormi avec nous. La vie à bord était assez simple. En navigation mon Litchi, si elle voulait bouger, était attachée avec un harnais au bateau et ou avait un gilet de sauvetage. Si bien tranquille, elle était sur moi dans le sling Sukkiri. Elle a bien joué dans le cockpit (partie arrière du bateau) à transvaser avec un seau d’eau, des bols gigognes puis des tupperwares et éponges qui traînaient que ce soit en navigation ou à bord au mouillage. On n’avait pas encore l’Ocarina donc on avait pris la tablette pour avoir sa musique et des dessins animés parce qu’en cas de force majeur, ça dépanne bien ! On avait quelques livres également, j’avais demandé à ma mère de prendre un imagier et les jeux de plage/transvasement.

On a fait un peu de kayak, pour aller sur la plage ou se balader dans les calanques, mon Litchi a adoré le Kayak !

On passait pas mal de temps à la plage pour se baigner et se dégourdir les jambes et on s’est aussi baigné directement en sautant du bateau. Peu de navigation mais un peu tous les jours pour changer de décors.

On a plusieurs fois mangé au restau car c’est vraiment peu cher en Grèce les restaurants et la cuisine méditerranéenne , c’est plus notre culture alors on en a bien profité ! Un restau les pieds dans l’eau, sur des petites plages avec peu de monde, avouons que c’est juste paradisiaque en fait !

La Grèce c’est le royaume des chats !

La semaine en bateau était en mode farniente, on était 4 pour s’occuper du Litchi donc c’était easy. On a pu sortir en amoureux et ça c’était quand même le grand luxe.

On est reparti en ferry en prenant les billets sur place pour rejoindre Volos et la voiture.

J’avais pris son petit sac avec une poupée, des petits livres, son téléphone V-tech, des crayons et je ne sais plus quoi d’autres mais pas grand chose, surtout pour les trajets voitures, l’avion et quand on était dans les terres. J’avais fait une petite shopping list ici.

Dans les terres

Voir ensemble, toujours plus loin, toujours plus grand.

Première étape, direction Delphes dans un petit camping perdu dans les collines, le Delphi camping.  Super camping, mes parents y étaient déjà allés et on avait leur tente pop up mais pas du tout 3s car grand modèle. Il y a une super piscine avec une vue imprenable sur la vallée et les gérants qui parlent français, font leur propre huile d’Olive qui est super bonne. Il faut qu’on en commande depuis 1 ans d’ailleurs … Le moment compliqué fut en arrivant casi de nuit pour installer la tente qu’on avait jamais utilisé et sans rien y voir. Le fait est que pour la replier on a mis bien moins de temps le lendemain matin ! Nous sommes allés visiter le site archéologique  Antique et le musée. Ce qui est super c’est que le site a été en grande parti découvert par des archéologues français donc tout est traduit en français pour les explications. Le site est magnifique avec une vue époustouflante. Il faisait très, très chaud, on était en pleine canicule sur toute l’Europe donc imaginez quand on vient de Boulogne sur mer et qu’on prend la canicule en Grèce 😀 . Nous avons eu du 40°C de moyenne sur toute la durée du séjour dans les terres donc nous avons visité les sites au plus tôt le matin et on a fait les musées en début d’après-midi pour être au frais. Tous les sites antiques sont en hauteur, on grimpe tout le long mais il y a souvent des points d’eau : OUF

Delphi camping

Nous sommes ensuite partis sur Athènes, en banlieue pour loger chez des amis à mes parents (oui ils ont des amis partout, allez savoir). C’était le super bon plan puisque vous l’aurez compris, nous n’avons payé aucun logement sur toute la durée du séjour, sauf une nuit en camping … On a dû improviser pour les jours restant sur Athènes pour savoir quoi faire chaque jour en fonction de la chaleur qui a, au final, peu varié comme je l’ai dit plus haut, autour des 40°C.

Visite de l’Acropole à Athènes

Nous avons passé 2 jours à Athènes pour visiter l’acropole , les sites autour et un musée. Mister B a pris le full ticket, un peu cher mais ça vaux le coup car les sites autour sont en fait plus sympa et moins touristiques que l’acropole. L’acropole justement, on devait y être à l’ouverture mais c’était sans compter sur les aléas des transports en commun quand on ne comprend rien à la langue. Je crois qu’on y était au final vers 10h et oui, on a souffert pour monter jusqu’en haut avec une foule pas possible. C’était à faire, à voir mais c’était vraiment compliqué avec mon Litchi sur le dos et la chaleur étouffante. Le lendemain, nous avons été, sous les conseils des amis à mes parents, Grecquo-français , sur une plage pas loin d’Athènes, puis faire un peu les boutiques à la fraîche dans un centre commercial avec une belle aire de jeux et on a profité de la maison qui était très agréable.

Musée de Delphes

Jour 4 direction le site d’Epidaure à 2h d’Athènes. Chaud, très chaud encore une fois donc nous qui voulions visiter plusieurs choses autour, on a finalement cherché une plage pour aller reprendre vie après la visite du site antique. Epidaure c’est sympa, on y va surtout pour le théatre Antique qui est immense et vraiment bien conservé par rapport aux autres sites que l’on a visité. C’était le plus impressionnant . Tout ce qui était stades et pistes de course, au final, c’est une ligne droite de terre et quelques cailloux, pas très foufou bien que chargés d’Histoire et les temples etc sont quand même pas en super état, faut avoir de l’imagination. Je ne retrouve pas le nom du village fortifié où nous avons mangé puis de la plage avec une eau super chaude qu’on a faite au retour mais c’était un changement de décors car plus du tout dans l’Antiquité.  Au retour nous nous sommes également rapidement arrêté au canal de Corinthe, c’est impressionnant mais comme c’est une route avec un gros trafique, c’est pas non plus très agréable de s’y éterniser.

Théatre antique d’Epidaure

Jour 5 nous avons terminé notre séjour en allant au Cap Sounion pour voir le temple de Poséidon. Comme tous les sites Antiques, c’est en hauteur , en haut d’une falaise donnant sur la mer. Nous avons d’abord été à la plage qui a vue directe sur le site, on nous avait conseillé d’aller au temple en fin de journée et même mieux, au coucher du soleil. J’ai vraiment un souvenir fort de cette plage avec ses rochers plats dans l’eau et une légère marée qui a crée des petites piscines. L’eau était simplement bouillante, on était comme dans sa baignoire puisque ça avait chauffé sur la pierre au soleil quelques heures. C’était impressionnant d’être dans un bain d’eau de mer ! Pour se rafraîchir il fallait aller plus au large. Le temple, c’est notre déception du séjour car l’entrée n’était pas donné et il n’y avait vraiment pas grand chose à voir. Une belle vue certes mais on voit bien le site de l’extérieur donc si je peux vous conseiller une économie c’est bien celle là, contentez vous de la plage !

Plage du Cap Sounion

Puis jour 6, nous voilà sur le retour, pas d’anecdote sur le trajet, tout s’est passé NORMALEMENT !

Mes petits conseils pour partir en Grèce, en été et en bord de mer avec un bambin :

– Ne choisir des lieux qu’avec piscine ou plage pas loin.

– Dans les Sporades et même autour d’Athènes, toutes les plages que nous avons faites étaient des plages de cailloux. Avec la chaleur, impossible d’y marcher pieds nus (adulte comme enfant) donc prévoir des chaussures d’eau avec une vraie semelle (pas juste en néoprène).

Chapeau bien couvrant, lunette et bonne crème solaire ça c’est assez logique et concernant les vêtements, j’ai misé sur des tee-shirt et short en coton, léger mais un minimum couvrant. Retrouvez ma sélection été 2017 pour le détail.

Un porte-bébé, en poussette les sites Antiques ne sont pas praticables. C’est souvent en hauteur donc ça grimpe avec beaucoup d’escaliers, même en enfant qui marche va rapidement fatiguer. J’avais mon sukkiri (water sling) pour le bateau et mon Boba 4G pour les sites Antiques. Un préformé avec grille d’aération est un plus mais j’ai survécu en portant ma fille tout le long ou presque des visites, par 40°C avec notre boba gris donc je pense que l’aération n’aurait pas non plus changé grand chose.

-Une chose dont je me souviens c’est qu’en Grèce on trouve casi pas de compote (et ma fille en raffole) ! En fait, dans les magasins on s’y perd car déjà on ne comprend pas si c’est écrit qu’en Grecques et on a pas les mêmes habitudes de consommation. En tant qu’adulte on s’adapte mais avec les enfants c’est toujours plus compliqué.

-Pour s’occuper, un enfant de 12 à 36 mois va prendre plaisir à faire du transvasement, vous trouverez facilement de quoi proposer quelques éléments de dînette, des bols, des bassines, des tupperware, des cuillères, éponges etc… Ce sera super pour jouer dehors et à la plage. Pour la sélection de jouet, forcez vous à tout faire rentrer dans un petit sac à dos enfant en ne prenant que l’essentiel, ce qui lui plaît sur le moment.

En conclusion, mal grès les déboires d’avion et le plouf de mon smartphone en kayak, on a passé des super vacances de la mort qui tue. La Grèce c’est vraiment un beau pays avec tellement de choses à voir et à faire ! Avec un enfant c’est super mais si on peut éviter d’y aller en pleine canicule, c’est mieux ! 

Delphes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading...